LE PONT DE SYDNEY

LE PONT DE SYDNEY

admin

Co-Founder

Appelé familièrement le « vieux porte-manteau » ("Old Coat-Hanger") par les habitants de la ville, le pont de Sydney, ou Harbour Bridge, est le point de traversée principal pour passer d’une rive à l’autre de la baie.

Pont de Sydney

Histoire du pont de Sydney

Nécessité d’un pont

A la fin du XVIIIe siècle quelques ponts très en amont de ce qui constituait déjà le centre-ville de Sydney permettaient de franchir certaines parties de la baie de Sydney, mais la nécessité de disposer d’un pont près de l’ouverture de la baie sur la mer se fit très tôt sentir. Il faut dire que les dimensions de la baie – 20 km de profondeur – et sa configuration – 240 km de pourtour de rivages et cours d’eau – en font le plus grand port naturel du monde et un site considéré comme l’un des plus beaux du monde.

Mise en chantier et réalisation du projet du Harbour Bridge

Bien que la décision de construire un pont fût prise par une commission royale en 1890, il fallut attendre bien des années avant d’en voir la concrétisation. En 1900 plusieurs avant-projets furent rejetés. En 1912 John Bradfield fut nommé ingénieur en chef du projet de pont mixte routier et ferroviaire. La survenance de la 1ère guerre mondiale reporta le début des travaux jusqu’en 1922. La construction fut attribuée au britannique Dorman Long and Co Ltd.

C’est cependant Georges Imbault, un ingénieur français de l’École nationale supérieure d’Arts et Métiers, qui fit la proposition à l’entreprise britannique, laquelle le chargea ensuite de l’étude, de la fabrication et du montage du pont.

La pose de la première pierre eut lieu le 28 juillet 1923. Sa construction demanda 9 ans. Il fut officiellement inauguré le 19 mars 1932.

Pont de Sydney

Le Sydney Harbour Bridge en quelques chiffres

  • type: pont en arc en acier;
  • main-d’œuvre pour la construction: 1 400 ouvriers;
  • coût: 4,2 millions de dollars (1932);
  • durée du chantier de construction: 9 ans (1923-1932);
  • 6 millions de rivets posés à la main;
  • longueur total de l’emprise 1149 mètres (plus long pont en arche du monde);
  • portée: 503 mètres;
  • hauteur maximum au-dessus de l’eau: 134 mètres (la flèche de la balise de navigation aérienne s’élève quant à elle à 141 mètres);
  • hauteur des pilonnes: 89 mètres;
  • hauteur sous tablier propre à la navigation maritime: 49 mètres;
  • débattement vertical dû au changement de température: 18 centimètres;
  • débattement linéaire du tablier pour dilatation: 42 centimètres;
  • nombre de panneaux dans le tablier de l’arche: 28, chacun d’entre eux ayant une largeur de 18,28 mètres;
  • largeur maximum du tablier: 48,80 mètres hébergeant 8 voies routières, 2 voies ferrées, 1 voie piétonne et une voie cyclable;
  • poids total: 52 800 tonnes;
  • poids de l’arche seule: 39 000 tonnes;
  • peinture: il a fallu 272 000 litres de peinture pour passer les trois premières couches à la mise en service. En fait le pont est en perpétuels travaux de peinture, car une fois une couche posée, il faut recommencer au départ;
  • trafic journalier: 90 000 véhicules.

Le tunnel sous la baie de Sydney

Le pont a été doublé d’un double tunnel essentiellement routier 2 fois 2 voies en béton de 2 260 mètres au total, dont 960 mètres immergés, posés sur le plancher de la baie, et protégés par une carapace d’enrochement capable de résister aux phénomènes marins et à la chute d’épaves. La partie immergée repose par 25 mètres sous la surface de l’eau. Commencé en janvier 1988, il fut ouvert au public le 30 août 1992. Il a coûté 554 millions de dollars australiens (1992).

Tant le Harbour Bridge que le tunnel sous la baie de Sydney sont des voies à péage.

Partager l’article
admin

0 Commentaire